Accueil » Patrimoine » Un peu d'histoire ! » Le 1er mai avant la fête du travail

Le 1er mai avant la fête du travail

Dans la nuit du 30 avril au 1er mai, les jeunes gens se livraient ou se livrent encore à toutes sortes de facéties.

Ainsi, dans certaines localités, de petits objets à portée de main sont récupérés et transportés sur la place du village. Cette coutume n’est plus très vivante, mais de temps en temps, des groupes de jeunes la font revivre inopinément, notamment en Bourgogne et dans le Centre.

Autre manifestation, connue dans toute la France cette fois, celle de l’arbre de mai. Il s’agissait de planter ou de déposer devant la fenêtre des jeunes filles une branche d’arbre choisie pour sa symbolique : par exemple de l’aubépine, symbole de fidélité, du marronnier pour celles qui maronnent ; le plus souvent, on se contente d’offrir une branche de charme, au nom évocateur.

Cette coutume, autrefois très répandue dans les campagnes, n’a-t-elle pas son prolongement dans celle d’offrir un brin de muguet porte-bonheur ?

 ANNE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*